FLASH INFO

Commémoration du 11 novembre 2015

En 2014, Marc BULCOURT, dans le cadre de ses recherches historiques concernant les soldats de Bacouel sur Selle morts pendant le conflit 14/18, découvre l’existence d’un capitaine, médaillé de la Légion d’Honneur, enterré dans le cimetière du village et oublié jusqu’à ce jour : Adrien BALEDENT.
Le nom de ce militaire de carrière né à Bacouel en septembre 1871 et tué en Belgique en avril 1915 alors qu’il commandait le 135ème Régiment d’infanterie ne figure pas sur le monument aux morts du village et sa tombe est laissée à l’abandon faute de descendants.
Une autre tombe est également en péril, sa stèle menaçant de s’effondrer, celle de Gabriel THOMAS mort à Chuignes en septembre 1914.
Marc BULCOURT dénombre ainsi 5 soldats de Bacouel tués en 14/18 et reposant dans le cimetière communal. Il s’agit en plus des deux cités ci-dessus d’Alfred MACRET, de Zénoble PARMENTIER et de Liévin FARCY.
Il contacte alors Monsieur CORNIQUET, maire de Bacouel et ensemble, ils élaborent un projet d’hommage et de réhabilitation pour le 11 novembre 2015.

Ce projet comprend plusieurs points :
– Réhabilitation des tombes d’Adrien BALEDENT et de Gabriel THOMAS avec le concours financier du Souvenir Français.
– Inscription du nom du Capitaine Adrien BALEDENT sur le monument aux morts de la commune
– Organisation d’une cérémonie plus importante le 11 novembre 2015 en présence si possible d’une fanfare et surtout d’une délégation de Sous-Officiers de l’ENSOA (Ecole Nationale de Sous-Officiers d’Active) de Saint Maixent pour laquelle le Capitaine BALEDENT a écrit de nombreux ouvrages de tactique militaire dans les années 1900-1910.
– Exposition des ouvrages d’Adrien BALEDENT lors du vin d’honneur

Monsieur BULCOURT se charge de contacter l’ENSOA et Monsieur CORNIQUET, avec l’aide de son conseil municipal d’organiser les travaux et la cérémonie.
Les travaux d’inscription du nom sur le monument et de réfection des tombes sont réalisés début novembre 2015 par l’entreprise F. Adolphe de Conty.
Le 11 novembre 2015, dans la matinée, une délégation de 6 élèves sous–officiers et deux adjudants est accueillie par Monsieur Corniquet et les responsables des Journées du Patrimoine (Mesdames BRUYER et CORDERO et Messieurs HEUX et BULCOURT).

A 14h00, une première cérémonie dirigée par Monsieur le Maire est organisée au cimetière communal.
Il y a là les sous-officiers en tenue d’apparat, accompagnés par les porte-drapeaux du canton, par JM RENAUX, président du Souvenir Français de la Somme, par A DULIN, président des Anciens combattants du canton, par M et Mmes LEGUE et LEVASSEUR de l’Association de sauvegarde du Parc mémorial de Nampty et par de nombreux habitants de Bacouel.

11 novembre 1

11 novembre 2

Monsieur CORNIQUET, au nom de la municipalité, et accompagné par une haie de drapeaux et de militaires au garde à vous, dépose tour à tour un bouquet de fleurs sur chacune des tombes des 5 soldats enterrés au cimetière.

Il s’agit d’Alfred MACRET tué en 1915

 

11 novembre 3

de Gabriel THOMAS tué en 1914 (tombe rénovée)

11 novembre 4

11 novembre 5

de Zénoble PARMENTIER tué en 1916

11 novembre 6

de Liévin FARCY tué en 1915

11 novembre 7

11 novembre 8

d’Adrien BALEDENT tué également en 1915

11 novembre 9

11 novembre 10

11 novembre 11

Tombe rénovée

1915 fut l’année la plus meurtrière du conflit pour Bacouel mais aussi pour l’ensemble de la France.

Mesdames BRUYER et CORDERO puis Messieurs BULCOURT et HEUX récitent ensuite des poèmes choisis pour la circonstance et entonnent un chant pacifique tour à tour en allemand en anglais et en français : Sag mir wo die Blumen sind – Where are all the flowers gone – Où sont passées toutes les fleurs?
Ce chant a été interprété au fil du temps, entre autres par : Marlène DIETRICH, Joan BAEZ ou Guy BEART.

11 novembre 12

La sonnerie aux morts, la Marseillaise et des feux de bengale bleu-blanc-rouge complètent cette cérémonie sous un soleil radieux.

11 novembre 13

A 15h00, une seconde cérémonie plus traditionnelle a lieu devant le monument aux morts avec la présence remarquée de la fanfare « La Fraternelle » de Conty.

11 novembre 14

Les élus cantonaux Madame LHOMME et Monsieur BOHIN sont présents ainsi que les journalistes du Courrier Picard et du Bonhomme Picard.
De très nombreux habitants de Bacouel, de tous âges sont venus participer à cette cérémonie.
Messieurs DULIN et RENAUX au nom des anciens combattants et du Souvenir français déposent une gerbe au pied du monument

11 novembre 15

Après lecture du message du Ministre des anciens Combattants, Monsieur le Maire, secondé par le Président des Anciens Combattants qui organise le protocole, procède à l’appel des morts pour la France.

11 novembre 16

Mesdames FARCY, HEDIN, BRUYER, CORDERO et Messieurs HEUX et BULCOURT lisent à tour de rôle un texte retraçant la trop brève vie des soldats tombés durant l’année 1915.
Il s’agit de Victor WALLET, Adrien BALEDENT, Jules DELATTRE, Alfred MACRET, Liévin FARCY et Alfred PAYMENT.

11 novembre 17

11 novembre 18

11 novembre 19

A l’annonce du nom d’Adrien BALEDENT, Monsieur CORNIQUET ôte le ruban tricolore qui cachait jusqu’alors le nom d’Adrien BALEDENT fraîchement gravé sur le monument.

11 novembre 20

Pour la première fois depuis sa mort il y a 100 ans résonne alors au centre du village la formule consacrée :
Adrien BALEDENT Mort pour la France !

Après les sonneries d’usage et les différents hymnes interprétés avec brio par la Fanfare « La Fraternelle » un vin d’honneur est offert à la salle des fêtes.
Une exposition retraçant la carrière du Capitaine BALEDENT y est installée et l’on peut également consulter les livres écrits par le Capitaine, des cartes du front, des médailles commémoratives de 14/18, du matériel de guerre d’époque et surtout les textes retraçant la vie des 6 soldats tués en 1915.
Cette journée commémorative particulière fut une réussite si l’on en juge par le témoignage des personnes présentes et le sourire de quelques acteurs de cette journée

11 novembre 21

11 novembre 22

11 novembre 24